Marché des Soies

Archive ‘Marché des Soies 10e anniversaire’ catégorie

Une machine à coudre pour Noël ?

Bobines de fil

©Intersoie

Si la soie, le satin, le taffetas, ou la mousseline sont de superbes tissus, ils ne sont pas évidents à coudre car ils sont glissants. Les couturières en herbe qui s’y sont risqué comme les couturières les plus chevronnées vous diront que la fluidité et la finesse de la matière sont l’inconvénient majeur pour la couture machine. Pas de bel ouvrage sans bonne machine à coudre.
Cette année, le Marché des Soies dédie donc un corner à la marque Pfaff, référence en machines à coudre et à broder haut de gamme, depuis 150 ans.

Pfaff, qui équipe de nombreux professionnels et de grandes écoles de mode (dont Esmod Lyon), a mis au point des machines à coudre, parfaites pour la soie, dotées d’un double entrainement. Ce système entraîne le tissu à l’endroit comme à l’envers, évitant ainsi une trop grande mobilité du tissu pendant sa couture. Petit plus de la marque : Pfaff propose à ses clients un service VIP qui consiste à les accompagner dans l’utilisation de la machine ou de leurs créations.

Pfaff présente une large gamme de machines à découvrir pendant le Marché des Soies : machines électroniques, mécaniques, machines à broder, et surjeteuses pour des finitions précises et délicates tels que les roulottés. Que vous soyez novice ou experte, Pfaff vous aidera à trouver LA machine à coudre qui vous conviendra !

Pendant toute la durée du Marché des Soies, vous pourrez aussi essayer les machines (de la plus généraliste à la plus technologique) et découvrir, grâce aux démonstrations, les multiples possibilités de création !

Choix des aiguilles, du fil, préparation du tissu avant sa couture, enseignement des différentes techniques de couture à la machine… les conseillères Pfaff vous donneront tous leurs trucs et astuces spécifiques à la soie. Bonus supplémentaire : vous bénéficierez de tarifs préférentiels….
Alors, cette machine, c’est pour Noël ?

Luxe et discrétion des soieries lyonnaises

Détail de soierie lyonnaise présentée au Marché des Soies à Lyon

Le blog fête son premier mois d’existence et nous ne vous avons pas encore parlé des soyeux lyonnais présents au Marché des Soies !

S’agissant des principaux exposants du Marché, vous trouvez cela, sans doute, étrange. Eh bien, si vous ne le saviez pas, les Lyonnais sont réputés pour leur discrétion et les soyeux n’y coupent pas.

Cependant, s’intéresser aux soieries lyonnaises, c’est découvrir un univers fascinant, faire un voyage dans le temps, dans l’espace et l’imaginaire.

Voyage dans le temps d’abord puisque l’histoire des soieries lyonnaises remonte à la Renaissance grâce aux foires qui permettent l’installation de marchands de tissus et à François Ier qui, par décision royale, permet aux tisserands d’exercer. Au fil des siècles, Lyon devient la capitale de la soie qui voit son apogée au XIXème siècle. De cette période datent d’ailleurs les plus anciennes soieries actuelles.

Invitation au voyage puisque la soie grège est originaire de Chine (75% de la production mondiale) ou d’Amérique du Sud (Brésil, Paraguay…) ; elle est ensuite tissée et ennoblie en France, puis s’exporte dans le monde entier.

Certaines soieries évoquent d’ailleurs, dans leur nom actuel, autres temps et destinations de rêve comme Sfate & Combier, issue d’un heureux mariage entre une maison française implantée au Vietnam (la Société Franco-Annamite de Textile et d’Exportation) et un investisseur : M. Combier.

Voyage donc pour la soie dont les prestigieuses maisons Dior, Chanel ou Hermès, pour certaines fidèles depuis 80 ans aux soieries lyonnaises, sont les ambassadeurs de nos précieuses étoffes dans les défilés haute-couture les plus prisés de la planète.

Les soieries lyonnaises exportent aujourd’hui une part importante de leurs sublimes tissus. Leurs collections sont présentes dans les fashion weeks et les salons du monde entier. Les stylistes et décorateurs internationaux en raffolent.

Les Créations Métaphores participent par exemple, à la décoration de célèbres hôtels tels le Plaza Athénée à Paris, Four Seasons à New York et Dallas, The Venician à Las Vegas, le Savoy à Londres ou la Villa des Orangers à Marrakech…

Les tissus Tassinari & Chatel ont décoré l’Elysée comme la Maison Blanche de Jackie Kennedy à Laura Bush.

Brochier Soieries, quant à elles, travaillent avec les plus prestigieux musées de Saint-Pétersbourg (l’Ermitage) à New-York (le Guggenheim et le Metropolitan), en passant par Paris (le Louvre et Beaubourg) et Londres (la Tate).

Ce succès à travers le monde résulte d’une qualité parfaite de la production mais également de la créativité et du sens de l’innovation des soieries lyonnaises. Saviez-vous par exemple que Sfate et Combier créée chaque année un millier de modèles ? Que Brochier Soieries signe une collection mythique de carrés de soie dessinés par de grands artistes depuis le milieu du XXème siècle. Parmi ces artistes, Bonnard, Matisse ou Braque mais aussi les contemporains Eduardo Arroyo, Robert Combas ou Orlan.

De quoi être fier et fanfaronner… mais non, le luxe à la Lyonnaise est décidément à la discrétion. Il vous suffira de rencontrer quelques soyeux au Marché des Soies pour vous en rendre compte…

Carte blanche pour le concours de carrés de soie du Marché.

Carte blanche aux étudiants Lyonnais pour la création d'un motif pour carré de soie

Depuis la rentrée, les étudiants de quatre écoles d’art de Lyon planchent sur un concours dont l’objectif est de créer un motif pour carré de soie. Seul critère imposé : l’utilisation du fuchsia et du noir, couleurs de l’édition 2013.

Le Marché des Soies a choisi, cette année, de faire la part belle aux jeunes créatifs Lyonnais. Carte blanche est donnée à l’Université de la Mode  pour créer un projet alliant création et soie.

Alizée Davias et Vincent Mauchet, deux étudiants en Master II de Mode et Création de l’Université de la Mode, s’enthousiasment pour le projet et lancent le concours début octobre.

Ouvert aux jeunes talents de leur propre université, les deux organisateurs ont invité d’autres d’écoles à participer : ESMOD, La Martinière Diderot et l‘Ecole des Beaux-Arts.

Les étudiants ont un peu moins d’un mois pour peaufiner leur dessin. Fin octobre, un jury constitué de membres de l’Université de la Mode et du Marché des Soies désignera les 14 plus beaux projets.

Les lauréats verront alors leur création imprimée sur carré de soie et exposée pendant les 4 jours du Marché.

Rencontre avec une personal shopper du Marché des Soies

Shopping au Marché des Soies

© Intersoie

Qui n’a jamais craqué pour un coupon de mousseline ou de  satin sans savoir quoi en faire ? Qui n’a pas dans son armoire de jolis coupons abandonnés, faute de temps, d’imagination ou de savoir-faire ?

Nouveauté 2013 : Le Marché des Soies vous accompagne, vous aide pour faire de vous une nouvelle fashionista grâce aux conseils des stylistes et modélistes de la Chambre artisanale de la Couture de Lyon.

Disponibles aux heures et aux jours d’ouverture du Marché, ces couturières vous conseilleront gratuitement et vous accompagneront pour trouver des trésors issus des plus grandes maisons de soies lyonnaises. Histoire de réaliser selon les tendances 2014 (toujours en fonction de votre morphologie et de vos exigences) le petit top ou la jolie robe qui fera la différence.

Portrait de Catherine Brun, personal shopper mais pas que…

Issue d’une famille de couturiers, Catherine Brun passe son enfance à jouer au milieu de belles matières de l’atelier de couture de sa grand-mère. Parmi ces belles matières, la soie, qu’elle aime déjà passionnément.

Baignée dans le monde de la mode, elle entreprend tout naturellement des études de stylisme-modélisme et fait ses armes dans de grandes maisons telles Janssens ou Max Chaoul.

Installée depuis une vingtaine d’années en Isère, Catherine Brun a créé son atelier où elle travaille principalement la soie. Chez elle, aucune série, seulement des pièces uniques !

Chef d’entreprise, Présidente de la Chambre artisanale de la couture de Lyon et Région, Présidente de l’UNACAC (Union Nationale Artisanale de la Couture et des Activités Connexes),  vous êtes une femme très occupée, pourquoi proposer un service de personal shopper au Marché des Soies ?

C.B. Je connais bien le Marché des Soies. Pour moi, c’est une caverne d’Ali Baba, je craque toujours sur quelques coupons…

J’y rencontre toujours avec plaisir mes fournisseurs. Et même si je collabore tout au long de l’année avec les soyeux lyonnais, le Marché des Soies est un moment particulier d’échanges avec des professionnels passionnés.

Et puis, j’accompagne aussi parfois mes clientes en quête de beaux tissus qu’elles cousent elles-mêmes ou qui souhaitent me confier la réalisation d’un vêtement.

Je suis passionnée par la soie depuis mon enfance. A l’époque, les magasins de tissus étaient nombreux (pas moins de 6 boutiques de la rue Edouard Herriot à Lyon proposaient de la soie de qualité) et les commerçants conseillaient leur clientèle. C’était aussi une époque où on s’habillait. A chaque occasion, son vêtement ! Aujourd’hui, le prêt-à-porter a largement pris le dessus. Il ne reste que très peu de boutiques pour vendre des matières de cette qualité et il n’y a quasiment plus de conseil.

En accompagnant mes clientes, je me suis aperçue que même les amatrices de couture de savent pas nécessairement acheter les bons métrages ou les bonnes matières pour l’objectif qu’elles se sont fixées.

Il me semble donc dommage que des tissus d’une telle qualité soient mal utilisés ou qu’ils restent dans une armoire. Un vrai gâchis, parfois !

Par chance, de nombreuses jeunes femmes reprennent goût à la couture, par besoin de faire elles-mêmes ou pour différencier leurs vêtements.  J’aime beaucoup cette idée et je trouve normal de les encourager en les accompagnant.

Quels types de conseils apportez-vous dans votre fonction de personal shopper ?

C.B. Mes conseils peuvent être larges : métrage, matière, couture, couleurs, budget, entretien. Le tout est de se fixer un objectif !

Comment se passe une séance de personal shopping ?

C.B. Cela commence bien évidemment par l’envie d’une cliente et donc par un entretien avec elle. L’objectif est de connaître ses envies, de s’adapter à ses goûts, l’aider à déterminer son budget… D’ailleurs, bien souvent, la cliente fait des économies sur les métrages.

Vous parliez de l’entretien de la soie. Justement, cette matière fait parfois un peu peur. Qu’en pensez-vous ?

C.B. Quand on travaille la soie, on fait très attention à ne pas la salir ou à l’effiler. On a, bien entendu, les mains propres, mais il faut aussi se méfier de la transpiration qui pourrait tâcher le tissu. Il faut également être vigilante aux ongles cassés ou au coin de table qui pourrait l’abîmer.

Pour un vêtement drapé ou en shantung, je conseille le pressing ; le repassage n’étant vraiment pas évident.

Néanmoins, j’ai pour habitude de dire « Prenez soin de la soie comme de vos cheveux ». La soie, tout comme le cheveu, est une matière vivante, qui supporte l’eau. Très honnêtement, je passe mes mousselines en machine. Bien sûr, il faut les protéger du tambour en les mettant dans un filet ou même dans une taie d’oreiller. La machine doit être sur un programme froid, type laine et il est nécessaire d’avoir une bonne lessive. Et puis, comme pour rendre un cheveu brillant, on peut ajouter un peu de vinaigre blanc qui aide à fixer les couleurs notamment pour les mousselines et les satins imprimés.

Comme le cheveu, la soie craint le chaud. L’idéal est donc de laisser le linge sécher à l’air libre (mais pas au soleil) et de le repasser à la vapeur.

Il serait donc dommage de se passer du confort et du luxe de la soie pour des questions d’entretien !

Visiter le Marché des Soies : une entrée dans un monde de privilèges

Marche des Soies Personal Shopping

© Intersoie

Privilège d’être autorisé à fouiller dans la malle aux trésors des grandes maisons de soieries lyonnaises habituellement inaccessibles, souvent source d’inspiration des plus grands créateurs et décorateurs,

Privilège de découvrir le toucher de ces matières d’exception – mousselines, taffetas ou brocards à l’illustre réputation,

Privilège de rencontres avec des professionnels impliqués dans des entreprises au patrimoine, au savoir-faire et à la création d’exception,

Et enfin privilège de star : se faire conseiller dans ses achats pour devenir en 2014, une fashionista !

Séance de shopping personnalisée

Nouveauté de l’édition 2013, un service gratuit de « Personal shopper » vous mettra dans la peau de la Julia Roberts de Pretty Woman.

Disponibles chaque jour et aux heures d’ouverture du Marché, les Personal shoppers vous proposent un accompagnement haut de gamme et personnalisé.

De stands en stands, d’étoffes en étoffes, les couturières, stylistes et modélistes de la Chambre artisanale de la Couture vous conseilleront gratuitement et vous accompagneront du choix du tissu jusqu’à la réalisation d’un vêtement.

Quel style pour quelle morphologie ? Quel tissu pour quelle réalisation ? Quelle quantité pour quelle finalité ? Quelles couleurs ? Quelles tendances mode ? À chacun son style !

Marche des Soies Restauration Fauteuil

Un guide d’exception en déco d’ameublement

Accompagnement toujours, l’école de formation en tapisserie d’ameublement LAUDEL XVIIIème, dispense de précieux conseils pour choisir au mieux les tissus destinés aux fauteuils abîmés ou désuets.

LAUDEL XVIIIème propose également de vous faire découvrir les métiers d’artisanat et de création. Une rencontre originale qui vous soufflera peut-être une envie de reconversion professionnelle.

Marche des Soies Ateliers Créatifs

© Intersoie

Les ateliers créatifs

Les adeptes de fait maison (ou Do It Yourself), de customisation, de couture ou encore de broderie se donnent rendez-vous, comme chaque année, au Marché des Soies.

Ces ateliers créatifs permettent d’acquérir de nouvelles techniques, trucs ou astuces, bref une parenthèse sympa pour apprendre et créer des accessoires et des vêtements « c’est moi qui l’ai fait ». Par ici , le programme !

Marche des Soies ennoblissement

© Brochier Soieries

Découverte des techniques d’ennoblissement

Au moyen de démonstrations et de l’exposition de pièces significatives, le Musée de Bourgoin-Jallieu  nous révèle les secrets de l’ennoblissement de la soie.

Mot mystérieux, l’ennoblissement consiste à traiter une étoffe pour  aboutir à un produit fini. C’est-à-dire, l’ensemble des techniques de teinture, d’impression et d’apprêts. Là encore, que sont des apprêts ? Vous l’avez compris, après cette visite, vous aurez appris beaucoup sur la soie haut-de-gamme et votre vocabulaire se sera incroyablement étendu.

vers-a-soie

La sériciculture

Lyon Ver à Soie et ses spécialistes de la culture du ver à soie animent un atelier qui dévoile en grandeur nature (vers à soie et cocons à l’appui)  les origines de la soie. De la feuille de mûrier, en passant par le cocon, on comprend la spécificité du cycle de vie du ver à soie.

Les enfants sont fans !

 

Marche des Soies Palais Bourse Lyon

© Intersoie

Visiter le Palais du Commerce de Lyon et ses coulisses.

Haut lieu du commerce de la soierie au siècle dernier, le Palais du Commerce ouvre exceptionnellement ses portes au grand public. Cette visite d’une heure organisée en exclusivité par les maîtres conférenciers du Musée des Tissus de Lyon est programmée les vendredi 29, samedi 30 novembre et dimanche 1 er décembre à 12h30. Attention, il est indispensable de s’inscrire.

Inscriptions et informations jusqu’au 26 novembre au 04 78 38 42 02 ou par mail – Tarif unique : 8 €.

Bon, vous avez calé quel jour sur votre agenda ?

Ateliers créatifs du Marché des Soies, c’est parti pour les inscriptions !

Boulot, enfants, couple… vous avez la tête pleine de bonnes résolutions pour la rentrée scolaire. Sauf que, promis, cette année, vous ferez enfin des activités pour vous, toute seule !

Coudre, broder, tapisser, customiser, créer, fabriquer… voilà qui vous ferait du bien.

Le Marché des Soies, en partenariat avec le Musée des Tissus et le Village des Créateurs, propose, cette année, cinq ateliers créatifs sur le thème de la soie.

D’une durée de 2 heures environ, et animés par de talentueux créateurs et stylistes, les ateliers vous permettront de fabriquer une broche, coudre votre propre robe en soie, tisser un bracelet ou d’aborder les techniques de la chapellerie.

Si  la soie, par ses incroyables qualités, est largement utilisée dans l’habillement, elle l’est aussi en ameublement. La déco n’est donc pas oubliée du programme. L’un des ateliers vous guidera dans la personnalisation d’un coussin de soie par une sérigraphie bien à vous…

Accessoire, bijou, objet : autant de fabrications personnelles que vous garderez précieusement ou que vous offrirez fièrement à Noël.

Cinq jolis moments en perspective donc, à préparer dès maintenant en prenant connaissance du programme détaillé.

Le programme

Fibule ornée de fleurs de soie, créée par Sophie Guoyt

© Sophie Guyot

Fibule ornamenture

Atelier animé par Sophie Guyot

Jeudi 28 novembre et dimanche 1er décembre

Horaires : de 15h à 17h

Public recommandé : adultes

Tarif : 30 €

Dans sa boutique-atelier Objets Textiles, la créatrice textile Sophie Guyot expose ses pièces uniques ou séries limitées numérotées : des accessoires polyvalents qui témoignent de son approche contemporaine de la soierie et de la parure.

Les participants de l’atelier pourront réaliser une fibule de la collection ornamenture. Cette broche composée de 6 fleurs en toile de soie sera préparée en amont ; chacun appliquera les gestes finaux de fabrication : retrait des ligatures, assemblages par couture et montage sur une épingle à kilt.

Robes en soie créées par Afleurdorgies

© Afleurdorgies

Soie au carré

Atelier animé par Afleurdorgies 

Vendredi 29 novembre

Horaires : de 11h à 13h

Public recommandé : adultes

Tarif : 32,50 €

Après des études artistiques à Limoges puis à l’école supérieure d’art et design de Saint-Etienne, Emilie Chanteloup a créé Afleurdorgies, sa marque de vêtements pour femmes. Ses modèles made in France ont une base de carré et s’adaptent à toutes, du 36 au 44.

Pendant le Marché des Soies, à chacune de créer sa robe (assemblage des tissus, pose d’un galon pour le coulissage à la taille)… mais attention, quelques bases de couture machine sont utiles. Les participantes repartiront avec une robe en soie d’une valeur marchande de 130 €.

Coussin Rêve par Unique en Série

Coussin sérigraphié © Unique en Série

Alice au pays des coussins

Atelier animé par Unique en série

Vendredi 29 novembre

Horaires : de 15h à 17h

Public recommandé : dès 7 ans

Tarif : 30 €

Niché sur les pentes de la Croix-Rousse, Unique en Série est un atelier de sérigraphie et de création textile pensé par Alexandra Vallod et Anne-Claire Montchamp, deux designers textiles. Leur souhait : faire découvrir la sérigraphie et le tissage aux adultes et aux enfants.

Elles créent également leur propre collection d’imprimés et des objets déco sérigraphiés en série limitée.

Lors ateliers créatifs griffés « Marché des Soies », chacun imaginera et imprimera ses motifs sur une étoffe qui viendra envelopper un moelleux coussin.

Bracelet tressé créé par Caroline Takvorian

© Caroline Takvorian – Courtoisie : Village des Créateurs

Bracelet Zoé

Atelier animé par Caroline Takvorian

Samedi 30 novembre

Horaires : de 11h à 13h et de 15h à 17h

Public recommandé : adultes

Tarif : 22,50 €

 La jeune créatrice Caroline Takvorian apprendra aux visiteuses du Marché les bases de la réalisation d’un accessoire. Le tressage des bandes de soie autour d’une chaînette en laiton et la pose du fermoir et des pendentifs en laiton aboutissent au bracelet Zoé ; à arborer fièrement au poignet. Ce bijou chic et ludique reflète le travail de cette diplômée d’Esmod Paris qui s’amuse aussi avec la soie et autres matières nobles françaises pour réinventer la  petite robe noire.

Chapeaux créés par Chapotis

© Créations Ateliers Chapotis – © Photo : Aline Périer

L’atelier des chapeaux

Animé par Chapotis 

Dimanche 1er décembre

Horaires : de 11h à 13h

Public recommandé : adultes

Tarif : 32 €

Depuis plus de 20 ans, la créatrice Véronique Bahuaud fabrique des chapeaux en série limitée : bibis, toques, capelines, turbans, bandeaux, coiffes, panamas… La maison Agnès B a confié à Chapotis la conception et la production de ses collections chapeaux couture. La modiste-coloriste initiera le public aux techniques de chapellerie et présentera une façon originale de travailler la soie en créant un chapeau à son goût.

Inscriptions et informations jusqu’au 26 novembre au 04 78 38 42 02 ou par mail.

Les ateliers auront lieu deux fois par jour (à 11h et à 15h), pendant le Marché des Soies au Palais du Commerce de Lyon– salon des agents de change.

Le Marché des Soies lance son blog et présente sa nouvelle affiche.

Rendez-vous du savoir-faire et de la création made in France, le Marché des Soies est une belle occasion de s’immerger, pendant 4 jours, dans l’univers chatoyant et fascinant des plus prestigieuses soieries lyonnaises.

Créé en 2005 à Lyon, le Marché des Soies a permis à près 100.000 passionné(e)s de mode et de décoration de découvrir et d’acquérir, à prix de rêve, de sublimes pièces d’exception (coupons, accessoires, carrés…) habituellement réservées aux maisons de haute couture.

Le Marché des Soies est également un moment fort pour les exposants, fiers de leurs savoir-faire et impatients de livrer au grand public l’expérience et les secrets de leurs ateliers.

Pourquoi le blog ?

Si le Marché des Soies a bien rencontré son public, il nous semblait utile de créer un blog pour vous informer en direct des nouveautés, des tendances, des ateliers créatifs et des animations proposés. Un rendez-vous privilégié pour vous faire découvrir aussi le portrait de professionnels passionnants (soyeux, personnal shoppers, créateurs…) liés au Marché des Soies.

Nous espérons aussi que ce blog incitera de nouveaux visiteurs, amateurs de textiles, adeptes des loisirs créatifs, fashion victims ou tout simplement curieux en quête de très beaux cadeaux de Noël, à s’évader vers un univers et un patrimoine encore mal connus…

Premier cadeau de ce blog, vous découvrez ici l’affiche de la 9ème édition qui se déroulera du 28 novembre au 1er décembre 2013, au Palais du Commerce. Prochainement dans les rues de Lyon, elle a été créée par La Sphère des Possibles tout comme le logo MdS.

Affiche du Marchés des Soies 2013

Le blog étant un espace d’échanges, n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions que ce soit pour l’événement ou le blog.